In Situ

réseau européen pour la création artistique en espace public

IN SITU 2006-2009

Transformer l'essai de la première triennale, tel est bien le défi relevé par IN SITU dans le cadre de son deuxième projet. Validé sur la période 2006-2009 dans le cadre du Programme européen Culture 2000, conduit par six co-organisateurs et un nombre de partenaires monté à onze (neuf pays), ses priorités ont visé le développement et la consolidation de l'action d'IN SITU dans deux directions : le soutien aux créateurs et le maillage du réseau.


Accompagner les artistes tout au long du processus de création de l'oeuvre, favoriser leur mobilité et leur visibilité hors leur pays d'origine, déployer et affirmer le réseau, sa pertinence et son efficacité : ces objectifs ont sous-tendu la définition et la mise en place des actions d'IN SITU deuxième phase.

5 dispositifs

Hot House, littéralement « pépinière », est le nom de code d'une aide à l'écriture dispensée à l'occasion de deux ateliers laboratoires de 4 jours chacun.

L'aide à la création a conforté ses critères : privilégier les projets pluriculturels porteurs d'écritures et d'inscriptions innovantes dans l'espace public.
L'aide à la résidence
et à l'adaptation s'est attachée à soutenir la diffusion des créations hors de leur pays d'origine. Elle a été versée à chaque co-organisateur sous la forme d'un budget annuel d'accueil en résidence de compagnies étrangères.
L'aide à la mobilité des artistes et des oeuvres est née de la volonté d'inciter les programmateurs européens à s'intéresser à des créations hors leurs frontières en compensant les surcoûts liés aux tournées internationales.
Le Rendez-vous
a institué un temps commun de réflexions et d'échanges entre tous les acteurs concernés. Au programme : les finalités et les moyens d'une politique de coopération européenne, ainsi que l'aide à la diffusion artistique des projets du réseau.

 

La maturité du réseau s'affirme à l'issue de cette deuxième triennale. Autour du chef de file du projet, Lieux Publics (France), et de ses cinq ambassadeurs, le réseau s'est étendu à une vingtaine de structures. Le nombre de partenaires est aussi monté en puissance, porté à une trentaine, et ce en dépit de la défection de trois d'entre eux, pour des raisons économiques. Par-delà les différences structurelles et culturelles, IN SITU a validé un mode de gouvernance basé sur la concertation et une coordination efficaces.


Les actions du réseau se sont parfaitement inscrites au coeur de l'Agenda 21 de la culture de la Commission européenne. Quelque 400 000 spectateurs, citoyens d'une quinzaine de pays d'Europe, ont plébiscité la « saison 2006-2009 » d'IN SITU... Sur le terrain, le constat s'impose d'une reconnaissance progressive mais réelle des arts dans l'espace public.


in-situ

Hot House

Deux « pépinières » d'écriture se sont tenues sur quatre jours chacune, à l'automne 2006 en France et au printemps 2008 aux Pays-Bas. La première en France, chez Pronomade(s) en Haute-Garonne. La seconde aux Pays-Bas, chez Stichting Terschelling Oerol Festival. Ces séminaires ont rassemblé plus de trente artistes et partenaires européens originaires de onze pays.
Si l'essentiel des projets a débouché sur une création, les Hot Houses ont aussi tendu des passerelles vers les trois autres dispositifs. Une quinzaine de projets issus des « pépinières » ont bénéficié d'aides à la création, à la résidence, ou à la mobilité.

L'aide à la création 

Elle a été attribuée aux dossiers à haute valeur pluriculturelle ajoutée et interrogeant des formes d'expression contemporaines ou innovantes. Quatorze lauréats, dont l'un rassemblait une dizaine de nationalités européennes, ont été distingués par consensus au sein des co-organisateurs du réseau. La diversité des montants accordés reflète la belle variété des créations aidées ; celles-ci ont rencontré leur public : quelque 120 000 spectateurs sur plus de 160 représentations.

L'aide à la résidence et à l'adaptation

Cohérence oblige, la priorité de la sélection est allée aux dossiers ayant déjà reçu une aide à la création. Mais ce critère est loin d'avoir été exclusif : l'adaptation dans une perspective de diffusion internationale a aussi largement pesé dans le choix final. Une vingtaine de résidences ont ainsi vu le jour.
Le dispositif s'est révélé assez souple et complet pour répondre à des attentes techniques et artistiques très divers selon les projets, les compagnies et les structures d'accueil impliqués : traduction, mise à disposition d'un atelier de fabrication scénographique ou d'espaces de répétitions, collaborations...

L'aide à la mobilité

Le fonds d'aide à la mobilité des artistes et des oeuvres a financé une partie des déplacements des compagnies pour des spectacles ou tournées chez leurs voisins européens. Une petite centaine de représentations ont ainsi été données devant quelque 360 000 spectateurs de toute l'Europe.
Conscients de l'intérêt d'un catalogue de créations à petit format, les co-organisateurs ont créé un programme dédié de mobilité, baptisé Small is Beautiful. Un succès, avec onze éditions en Europe.

Rendez-vous

L'ambition du dispositif consistait à ménager un temps commun de réflexion et d'échanges entre tous les acteurs européens concernés par la promotion des arts dans l'espace public.
à Marseille (septembre 2007) puis Bruxelles (janvier 2009), deux séminaires ont permis de débattre intensément des orientations du réseau IN SITU en terme d'ouverture géographique (vers les nouveaux entrants européens et hors l'Union), de mobilité, de collaborations entre artistes et d'élargissement des publics.

Créations accueillies à la Hot House d'Encausse-les-Thermes (2006)

L'objectif premier des Hot House n'est pas de faire se rencontrer des artistes et des programmateurs afin de monter des coproductions, mais bien de parler des projets en cours d'écriture. Cependant, sur les 19 projets discutés, 12 ont aujourd'hui été créés. Certains ont par ailleurs bébéficié d'une Aide à la création ou à la résidence dans le cadre d'IN SITU 2006-2009.


Créations accueillies à la Hot House de Terschelling (2008)

Sur les 16 projets présentés à la Hot House de Terschelling en 2008, 10 ont aujourd'hui été créés. Certains ont par ailleurs bébéficié d'une Aide à la création ou à la résidence dans le cadre d'IN SITU 2006-2009.


Coorganisateurs

6 strutures membres du réseau IN SITU se sont réunies pour constituer le coeur du projet IN SITU 2006-2009.


> www.uzarts.com
> oerol.nl/engels/what-is-oerol/
> www.lieuxpublics.com
> www.lastrada.at
> www.fmcva.org
> www.atelier231.fr

Partenaires

11 structures engagées dans la diffusion et la production d'oeuvres en espace publics se sont joints au projet IN SITU 2006-2009. Leur engagement y est moindre que celui des coorganisateurs.


> www.miramiro.be/fr
> www.villette.com/
> www.lapaperie.fr
> www.institutfrancais.com/bienvenue.html
> www.fiarpalmela.com
> www.chalondanslarue.com
> www.pronomades.org
> www.theateropdemarkt.be
> www.festivalboulevard.nl/fran%C3%A7ais
> www.zapart.co.uk/