In Situ

réseau européen pour la création artistique en espace public
META 2011-2016 > EUROPÉENS À L'INTERNATIONAL

"Invisible Walls" - résidences au Kosovo

Invisible Walls – Une « success story »

Teatri ODA est une organisation culturelle indépendante créée en 2003 à Pristina. Elle est dirigée par Florent Mehmeti and Lirak Çelaj. ODA s'attache à produire des oeuvres de théâtre contemporain et des formes d'art en milieu scolaire, à soutenir le développement des politiques culturelles et à accueillir toutes sortes d'évènements artistiques de différentes disciplines. Depuis 2011, ODA est partenaire associé d'IN SITU et cherche à soutenir le développement de l'art en espace public au Kosovo.

En novembre 2011, pour le séminaire « Ecrire côte à côte » à Graz (Autriche), Florent et Lirak décidèrent de présenter leur nouveau projet, mis en scène par ce dernier : Invisible Walls. Cette expérience leur fut bénéfique puisque le réseau pris alors la décision de soutenir le développement de ce projet via le programme « Européens à l'international », au sein du projet META.

Invisible Walls parle des barrières politiques et sociales qui contraignent le mouvement et parfois empêche la communication. Invisible Walls est un objet dont on rêve et où l'on se réfugie ; mais c'est aussi un endroit d'où s'échapper. Il cherche à représenter des situations où il n'est pas possible d'avoir son propre foyer et nous montre combien la liberté de choix a un prix. Ces questions ont une résonnance particulière au Kosovo, un pays touché par 10 ans de guerre, où le fait d'avoir un endroit à soi est encore problématique. Créé par Teatri ODA, Invisible Walls mêle installation, théâtre contemporain et performance en espace public.

En décembre 2011, le réseau décida donc de soutenir deux résidences de création avec l'intention de réaliser des ateliers réunissant des artistes et des comédiens locaux sous la houlette d'artistes européens confirmés, afin de développer des techniques spécifiques au travail en espace public.

Ces deux résidences de deux et trois semaines chacune, eurent lieu en mai et octobre 2012  à Pristina. Florent et Lirak invitèrent deux artistes européens proposés par des coorganisateurs d'IN SITU :
   -    Jonathan Beedell assisté de Philippa Heynes, proposés par Neil Butler de UZ Arts (Glasgow, Royaume-Uni). Ils aidèrent Lirak à diriger les acteurs dans le contexte spécifique de la rue.
   -    Henry Jesionka, proposé par Werner Schrempf, de La Strada (Graz, Autriche). Henry a travaillé sur la vidéo et sur la scénographie de la pièce.

A travers des discussions artistiques, ce projet a permis de renforcer le partenariat entre Teatri ODA et les autres membres du réseau IN SITU. De plus, il a été l'occasion de soutenir le développement d'une pièce en espace public au Kosovo – pays où l'appréhension de l'espace public est encore délicate et ne permet par toujours aux artistes et citoyens de l'investir complètement. Enfin, ce projet a permis une collaboration féconde entre des artistes aux origines artistiques et géographiques différentes, les rapprochant au fur et à mesure de son avancement.

Encore en phase de production, Invisible Walls continue son aventure aux Pays-Bas où le festival Oerol a décidé de leur donner l'opportunité de réaliser une résidence sur l'île de Terschelling lors de l'édition 2013 du festival.

Résidences au Kosovo 2# - UniT, 2015-2016

Entre 2015 et 2016, la compagnie autrichienne UniT - Kunstlabor Graz a développé un travail en plusieurs étapes, en collaboration étroite avec ODA Teatri, partenaire kosovar de META. Deux résidences de créations, comprenant notamment des workshops avec les publics locaux, ont débouché sur la présentation du spectacle  « Hello & Goodbye » en février 2016.

 

Edith Draxl, directrice artistique de la compagnie, nous présente le propos artistique de ce projet:

« Nous voulions nous intéresser à l'histoire du Kosovo, aux rôle des mouvements sociaux dans la région et à la question: qu'est ce que l'Occident pour le Kosovo? Les artistes de ODA Teatri ont un engagement politique; ils souhaitent tous apporter leur pierre à la cnstruction démocratique du Kosovo. Nous voulions rencontrer la scène artistique kosovare, et pouvoir nous joindre à cet engagement.

(...)

Les peuples vont et viennent, les migrations sont un phénomène mondial répondant à des motivations diverses: elles passent d'un pays à l'autre, mais aussi de la campagne àla ville. Ces déplacements jouent bien souvent sur le statut social des migrants: aux mouvements géographiques, s'ajoutent des ajustements sociaux, des ajustements entre contextes et classes sociales. Avec le projet « Hello & Goodbye », nous cherchons à documenter des histoires individuelles d'arrivée et de départs, à l'echele européenne.

Pour nous, le voyage a commencé en mars 2013. Nous voulions plonger aux racines des phénomènes migratoires, et explorer les mutations géographiques et sociales induites, dans toute l'Europe.

 

Nous cherchons à atteindre un langage artistique qui inclue le public comme un véritable acteur de la représentation. Une forme qui  nous permette de prendre à bras le corps toutes ces questions, appuyé sur des histoires personnelles, à la fois intimes et à portée universelle."

     

Sura Medura - résidences au Sri Lanka

Sura Medura - Des européens dans l'Océan Indien

Créé en 2011 par UZ Arts, coorganisateur d'IN SITU, Sura Medura est un centre international accueillant des artistes en résidence à Hikkaduwa, au sud-ouest du Sri Lanka. Les artistes sélectionnés bénéficient d'un suivi spécifique et ont l'opportunité de rencontrer leurs homologues au sein de la communauté artistique sri lankaise. Le programme de résidence soutient des artistes de toutes les disciplines pour qui un séjour au Sri Lanka est une chance pour faire avancer leur travail. Du fait de la proximité de Sura Medura avec les communautés artistiques locales, les artistes sélectionnés sont encouragés à faire une présentation de leur pratique au début de leur séjour et une présentation du résultat de leurs recherches à son issue. 

A travers le projet IN SITU 2006-2009, le réseau IN SITU a déjà financé 6 résidences d'artistes dans l'ancien centre de création Chandrasevana : Dries Verhoeven (NL), Sebastien Pleuse (DE), Theatre Fragile (DE), Graeme Gilmour (GB), Ian Smith (GB) and Gavin Lockhart (GB).

Afin d'aller plus en profondeur dans ce processus de collaboration, IN SITU a décidé d'envoyer d'autres artistes européens à Sura Medura à travers le programme « Européens à l'international » au sein du projet META 2011-2016. Le but etait de susciter la création de nouvelles oeuvres et de développer des projets dans un contexte culturel non-européen. 

Pendant ces résidences, chaque artiste a eu à coeur de:

 

> développer un projet personnel, en interaction avec le public et les artistes locaux

> présenter son travail au public, notamment dans le cadre de la biennale d'art contemporain de Colombo en février 2014 et 2016

> collaborer avec les autres artistes également en résidence sur la même période.

 

Cinq temps de résidences à Sura Medura ont été organisées entre 2012 et 2016, durant chacune entre 4 et 6 semaines et impliquant 19 artistes européens.

 

Février 2012

> Christian Eisenberger (AT) 

 

Février 2014

> Boukje Schweigman (NL) 

> Asbjørn Skou (DK) 
> Eva & Gerard Pichler, Zweintopf (AT) – voir le blog 
> Kit Mead (UK) - voir le blog 
> Thor McIntyre Burnie (UK)

 

Janvier 2015

> Adrian Schvarstein (ES) - voir le blog 

> Alex Rigg (UK) - voir le blog 
> Elisabeth Wildling (AT) - voir le blog 
> Franck Bölter (DE)
> Kitt Johnson (DK)
> Thomas Sobotka, Theater T'eig (AT)

 

Novembre 2015

> John Rogers (IR) 

> Juri Cainero (CH) - voir le blog 
> Samson Ogiamen & Stephanie Ottl (AT) - voir le blog 
> Martin Janicek (CZ) - voir le blog 
> Matteo Lanfranchi (IT) - Post 1, Post 2  
> Stephen Hurell (UK) - voir le blog 

 

 

Festival des Quatre chemins - une résidence à Haïti

Judith Hofland à Port-au-Prince, Novembre 2015

 

Dans l'objectif de favoriser la mobilité des artistes européens à l'échelle internationale, nous rencontrons un nouveau partenaire d'accueil de résidences en 2014: Le festival des quatre chemins de Port-au-Prince, Haiti.

 

En novembre 2015, l'artiste néerlandaise Judith Hofland, déjà entrée dans l'histoire d'iN SITU lors du deuxième séminaire « écrire côte à côte » à Prague en 2012, est invitée à Port au Prince pour une résidence de 4 semaines. Elle y développe un projet de scénographie urbaine interactive en relation avec les habitants du quartiers, présenté au public le 27 novembre dans le cadre du festival: Shape you hoods.

 

Un aperçu vidéo du travail effectué est en ligne ici.